Archives de l’AHAI – Conférences et rencontres de l’année 2014

CONFERENCES ET RENCONTRES 

Février 2014

7 février à l’INHA

Table ronde autour du livre de Francesca Cappelletti, Barbara Ghelfi et Barbara Vicentini,  Una storia silenziosa. Il collezionismo privato a Ferrara nel Seicento (Venise, Marsilio, 2013), avec la participation de Francesca Cappelletti (université de Ferrare) et  Olivier Bonfait (université de Bourgogne).

Mars 2014

Mercredi 26 mars à l’INHA

Conférence de Claudia Conforti Renzo Piano, un architecte à l’écoute de la ville

Mercredi 26 mars à l’Institut Culturel Italien

Conférence René Paresce peintre italien de l’entre-deux-guerres : inventaire de l’œuvre avec Rachele Ferrario, commissaire des Archives Paresce et Bruno Manture, surintendant adjoint auprès de la Galleria Nazionale di Arte Moderna

Octobre 2014

Table ronde Actualité du Romantisme : le rôle de l’Italie dans le mouvement romantique à l’Institut Culturel Italien le 27 octobre.

Introduction à la manifestation par Paola Bassani Pacht, Présidente de l’AHAI

Introduction au débat scientifique : Maria Teresa Caracciolo, chargée de recherche au CNRS, université de Lille 3, « L’Italie et le mouvement romantique européen »

Olivier Bonfait, professeur d’histoire de l’art moderne à l’université de Bourgogne, ancien pensionnaire et chargé de mission pour l’histoire de l’art à l’Académie de France à Rome, Villa Médicis, « Le peuple de Rome. Représentations et imaginaire de Napoléon à l’unité de l’Italie. A propos de l’exposition du Palais Fesch-musée des beaux arts d’Ajaccio (2013) »

Aurélie Gendrat-Claudel, maître de conférences en littérature italienne, université de Paris-Sorbonne, « Actualité de l’amour romantique »

Pierre Wat, professeur d’histoire de l’art du XIXème siècle à l’université de Paris I Sorbonne, « Quelques nouveautés à propos du Romantisme » 

Conclusion du débat scientifique : Alain Vaillant, professeur de littérature française du XIXème siècle à l’université de Paris-Ouest Nanterre La Défense, « Le revival du romantisme au XXIsiècle : bonnes ou mauvaises raisons ? »

Paola Bassani Pacht, conclusion de la manifestation.